Imprimer

Situation politique et sociale au Royaume-Uni en 1911

Publié dans La grève des écoliers

Quand nous avons découvert l'histoire de la grève des écoliers de 1911 et quand nous avons lu les revendications de ces enfants (dont certains étaient âgés d'à peine 5 ans), nous avons pris conscience de l'universalité de l'école libre, gratuite et laïque et de la détermination qu'il fallait employer pour la défendre.

Un siècle et une mer nous séparent des enfants grévistes de Llanelli, Liverpool et toutes les villes qui se sont alors soulevées.

Mais les questions et les revendications que les jeunes manifestants ont posées sont des vérités intemporelles et elles résonnent avec l'actualité d'aujourd'hui comme une mise en garde que les filles et les garçons de 1911 nous auraient envoyée avec une clairvoyance à peine croyable !

Ils voulaient l'établir malgré l'injustice de leur époque en assurant la gratuité du matériel scolaire et une compensation financière aux familles démunies. Les droits de l'enfant, ils les instauraient en interdisant les châtiments corporels, en réclamant des vacances et des rythmes scolaires adaptés.

Ces souhaits, totalement utopiques en 1911, semblent à notre portée désormais. Mais, au lieu d'être soutenue et améliorée, pour être accessible au plus grand nombre, au lieu d'être développée de manière à donner l'enseignement le plus riche et le plus complet à tous, l'école subit les assauts de ceux qui veulent la rendre rentable.

Pour toutes ces raisons : pour honorer le courage et la mémoire de ces enfants frondeurs et joyeux dans un univers cruel, pour donner à la jeunesse actuelle la force de ne pas se résigner face à ceux qui rongent une école garante de la justice et de l'égalité, pour donner l'espoir dans une époque qui s'assombrit, la Bad'J a tenu à raconter l'histoire de la grève des écoliers.